LE GOLF AU FEMININ, DEMAIN, JE M’Y METS !

LE GOLF AU FEMININ, DEMAIN, JE M'Y METS !

Adeline, 34 ans, distributrice pour un M.L.M. français, avoue qu’entre deux rendez-vous elle adore se livrer à une bonne partie de golf. Elle a découvert ce sport à l'âge de dix-huit ans grâce à l’un de ses anciens petit amis. Thomas venait de se lancer dans cette belle aventure et aucun copain ne voulait l'accompagner. Il lui avait, alors, offert des superbes clubs Décathlon. Depuis elle est devenue une adepte chevronnée de ce sport élégant.

 

UN SPORT DEMOCRATISE


Au début des années 2000, encore, une légende évoquait le mot golf comme l’acronyme de « Gentlemen only, Ladies forbidden ». Fort heureusement, cette affabulation s’est dissipée, ouvrant aujourd’hui certains club-houses aux femmes. Depuis, elles ont font leur trou dans le monde du golf où elles peuvent s’affronter directement avec les hommes. avec les notions de handicaps et des départs spécifiques, comparant, ainsi leurs scores objectivement.

 

ADELINE PRATIQUE SUR LE PARCOURS DE DOLCE FREGATE A BANDOL


Lorsque on demande à cette joueuse bandolaise, les raisons pour lesquelles elle s’adonne à cette activité, elle répond que pour elle : « jouer au golf, c’est, d’abord, partager sa passion avec ses amies parce que le golf est un jeu élégant pratiqué dans un univers pastoral. Je laisse à d’autres, le niveau élevé, rendez-vous attrayant, à celles qui voient en elles une Catherine Lacoste, seule joueuse amateur à avoir emporté le très prestigieux US Open en 1967.» 

 

PARTAGER DE BONS MOMENTS


En effet, au score, la jeune fanatique, n’attache que peu d’importance, le principal, c’est le partage d’une partie où la verbosité peut aborder tous les sujets sans détours. Mais, en réalité, lorsque l’on approfondit la conversation, elle confie une toute autre allégation, plus pondérée, celle du partage d’idées de voyages entre filles, le maintien de sa ligne et... le coaching avec le spécialiste du golf, « pas mal de tout et expérimenté sur la pratique du golf » d’après la joueuse.

 

LE RENDEZ-VOUS DES COPAINS

 

Alexandre, 28 ans, lui aussi, ambassadeur pour une entreprise de marketing relationnel, joue régulièrement avec Adeline, à ses heures de loisirs sur le magnifique parcours du « Dolce Frégate », à Bandol. il apprécie surtout « l'esprit sportif et convivial de ce sport. » Sans complexe, le compétiteur avoue, aussi, que : « Bien des hommes auraient clairement intérêt à prendre exemple sur le swing féminin car ses mouvements, plus en rotation qu’en force, offrent plus d’élégance et d’intensité que dans la pratique masculine... » Le temps du « Gentlemen only, Ladies forbidden » est bien révolu !

 

ESPRITS LIBERES

Pour Adeline, chaque semaine, le golf est devenu un rendez-vous incontournable en compagnie de ses amies. Une belle poignée de quadragénaires, se joint aussi à elle pour partager des moments de détente, toutes à la recherche de conseils ou d’idées nouvelles de reconversion. Le club à la main, les esprits se libèrent. Lorsque les enfants ont délaissés le foyer, le temps de se consacrer à une activité de loisirs à domicile, à temps partiel, ou complet, est venu. Ces compétitrices en herbe savent quelles peuvent compter sur Adeline pour les inspirer.  

 

DU MATERIEL LADIES ADAPTE


Un factuel impact sur le jeu, depuis plus de vingt ans, comble le marché du golf féminin  qui développe des lignes intégrales de matériels dédiées à une clientèle féminine. parfaitement adapté aux caractéristiques de leurs techniques et de leur physiques. Ainsi, des rigidités de shafts adaptés ont vu le jour avec des longueurs de manche optimisées pour un swing au féminin. De même, les balles ont été étudiées pour répondre au swing moins en force que les hommes, et avec des niveaux de compression en adéquation avec les vitesses de swing moindres.